L’histoire d’un mythe: Gabrielle Bonheur Chanel

2000px-Flag_of_Italy.svg

 

 

Gabrielle Bonheur Chanel (1883 – 1971) naît à Saumur en 1883: elle est destinée à devenir une célèbre couturière française, capable avec son travail de révolutionner le concept de féminité et de s’affirmer comme une figure fondamentale du design, de la mode et de la culture populaire du XXe siècle.

Elle est connue aussi sous le nom de “Coco Chanel”, qui découle sans doute de la chanson «Qui qu’a vu Coco », que Gabrielle chantait quand elle jouait dans un café concert : dans la même période elle travaille aussi chez Maison Grampayre.
Son premier amant, Balsan, l’invite vivre auprès de son château à Royallieu : bien qu’il ne comprenne pas le désir créatif de Chanel et son besoin de travailler, il la laisse faire en lui permettant de créer des chapeaux dans son appartement parisien du boulevard Malesherbes.

C’est comme ça qu’en 1910 Chanel ouvre la boutique de chapeaux “Chanel Modes” à Paris. En 1912, alors que le magasin avait déjà ouvert ses portes deux ans auparavant, Chanel commence à vendre des vêtements ainsi que des pulls, des jupes et des robes.
Le succès remporté la convainc à ouvrir, un an plus tard, une boutique Chanel à Deauville, devenu le nouveau spot tendance des Parisiens depuis l’ouverture du “Grand Hôtel du Casino” en 1912. Suivra Biarritz en 1915. Les ensembles Chanel en jersey font aussitôt fureur.

La première guerre mondiale ne lui empêche pas de continuer avec ses ventes : au contraire, les points de ventes augmentent jusqu’à compter, en 1917, 5 ateliers et 300 employés. Un an plus tard Chanel s’installe à Paris, au 31 rue Cambon. L’édifice, ancien appartement de Coco Chanel, est aujourd’hui classé monument historique.
Tout le monde sait que Chanel n’est pas seulement vêtements : la création de la ligne de maquillage Chanel, composée de poudres et de rouge à lèvres, date 1924. Elle est complétée 3 ans plus tard par une collection de 15 produits de soin: c’est justement pendant les années ’20 que Chanel commercialise le parfum Chanel n. 5, une fragrance tout à fait innovatrice.


Malheureusement, lorsque la deuxième guerre mondiale s’abat sur l’Europe, Coco Chanel s’exile en Suisse et ferme ses boutiques de mode, jusqu’en 1954. Seule la vente de parfums et d’accessoires se poursuit sous l’occupation. Gabrielle Chanel meurt en 1971 et douze ans plus tard Karl Lagerfeld devient directeur artistique de Chanel Mode (Haute Couture, Prêt-à-Porter, Accessoires). Insolent, provocateur, créatif insatiable et génial, il rajeunit l’image de la Maison, réinterprétant sans limites ses classiques, dont l’iconique tailleur Chanel.

Aujourd’hui, la maison Chanel est présente sur quatre marchés du luxe : la haute couture, le parfum, la joaillerie et bien sûr la ligne Chanel maquillage. Elle se démarque dans le milieu de la publicité, en créant à deux reprises, en 2004 et 2009, de véritables courts-métrages en l’honneur du célèbre parfum Chanel N°5. La marque se déploie dans le monde entier. Plus de 3000 personnes en France travaillent pour le groupe Chanel. Quarante ans après la disparition de la créatrice, l’esprit Chanel est encore bien présent dans les défilés et dans le cœur des fans de mode. Karl Lagerfeld a su reprendre le flambeau de la créatrice du parfum le plus connu au monde en mêlant toujours élégance et inattendu.

Eleonora Valente

Post simili

Voyage sur les toits, sur les volcans, sur l’océan...     Il est très rare que l’on entende parler du Cabo Verde et probablement n’en avez vous d’ailleurs jamais entendu parler et pour cause...
Euthanasie: une nécessité de réglementation?   «Euthanasie» est un nom d’origine grecque signifiant «mort douce». Dans son acceptation actuelle, ce terme désigne le fait pour un médecin ...
1000 kilomètres à vélo en solitaire – Episod... Préparation Pourquoi ? J’ai entendu cette question de nombreuses fois avant, et de nombreuses fois après le voyage. Comme si le fait de passer dix...

One thought on “L’histoire d’un mythe: Gabrielle Bonheur Chanel”

Rispondi