Manifeste de la Disillusione

“La disillusione” nait comme point de rencontre d’esprits créatifs: son but est de rassembler et de réunir leurs idées et de créer une caisse de résonance qui permette de les diffuser. La rédaction de “La disillusione” est composée d’étudiants universitaires qui s’intéressent à plusieurs domaines: allant de la politique à la littérature, de la psychologie au cinéma, des arts aux sciences naturelles. Le leitmotiv du groupe étant sa volonté de collaborer à la création d’un projet innovant et inédit, tout en exaltant la créativité individuelle.

Ce projet se propose comme manifeste de cette génération, en pleine désillusion depuis sa jeunesse. Crise financière, instabilité politique, changement climatique, montée de l’individualisme, chute des idéologies: c’est dans ce contexte que nous avons grandi. Cette génération qui, au fil du temps, a eu la plupart des opportunités et des outils mis à sa disposition et qui a été privée de la possibilité la plus importante: se faire des illusions. Chaque jour nous sommes submergés de formules telles que “Le diplome universitaire ne sert à rien”, “Tu ne trouveras jamais un travail”, “C’est inutile de voter, ça ne va rien changer”,” Tu ne seras jamais indépendant”: ces clichés sont devenus, au fur et à mesure, des limites auto-imposées et des justifications de l’échec. On sent donc la nécessité de remonter à la surface d’une mer apparemment immobile et profonde, infectée d’incertitudes et de paradoxes. A tout cela une seule solution: la synthèse d’idées.

Puisque quelque chose peut et doit naître de la désillusion, celle-ci ne doit pas se traduire dans une renonciation aux choses, mais plutôt dans une prise de conscience de la réalité.

En bref, notre but est non seulement la création d’un journal, mais aussi le partage d’un espace qui laisse à tout auteur la possibilité d’exprimer librement sa propre conception de la réalité, à travers des contenus critiques ou artistiques différents. Toute production de “La disillusione”, par conséquent, a comme but d’exprimer une idée constructive et n’est jamais une fin en soi.


La désillusion est l’agnosticisme de l’espoir.

La rédaction

Post simili

Voyage sur les toits, sur les volcans, sur l’océan...     Il est très rare que l’on entende parler du Cabo Verde et probablement n’en avez vous d’ailleurs jamais entendu parler et pour cause...
1000 kilomètres à vélo en solitaire – Episod... Préparation Pourquoi ? J’ai entendu cette question de nombreuses fois avant, et de nombreuses fois après le voyage. Comme si le fait de passer dix...
Euthanasie: une nécessité de réglementation?   «Euthanasie» est un nom d’origine grecque signifiant «mort douce». Dans son acceptation actuelle, ce terme désigne le fait pour un médecin ...

Rispondi